mercredi 21 mars 2018

La beauté sur mes genoux


Conversation au lit avec une amie poète, le tapuscrit de l’une posé sur les genoux de l’autre, l’esprit bondé de gravures anciennes, de souvenirs en mortaise. Entre deux silences, elle gravite et me lance : « La lecture est une schizophrénie. »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire