dimanche 18 février 2018

Une étudiante de Floride rescapée de la tuerie fustige Trump



À ce jour en 2018, il y a eu 18 fusillades aux États-Unis. Abasourdi, le mot est faible, j'ai l'impression que tout ce que j'écrirai sur le sujet ne fera qu'amplifier ma colère, fruit de mon impuissance. Qu'à cela ne tienne...

Âgé de 19 ans, le tueur de la plus récente fusillade américaine, qui a eu lieu à Parkland, Floride, avait perdu sa mère adoptive l'année dernière, et son père quelques années plus tôt. Les médias affirment que la police s'est rendue au domicile du jeune homme à 39 occasions au cours des sept dernières années, pour maîtriser un comportement violent. Peut-être sa mère est-elle décédée des suites du  découragement accumulé — tristesse, désespoir familial, accablement maternel, désastre de l'adoption, contritions et regrets — à l'égard de son fils adoptif. 

Emma Gonzalez, 18 ans, est une étudiante qui a échappé à la tuerie. Devant des milliers de gens, elle se dresse et fustige Trump, son gouvernement et le lobby des armes. Son cri de désespoir est l'unique plaidoyer que j'entendrai ce week-end. Tous les autres m'importeront peu, ou pas.  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire