mercredi 2 décembre 2015

Mon pays ce n'est pas un pays


L’hiver dernier, mon ami P. et moi marchions dans les rues de la ville. La première neige n'était pas encore tombée qu'il se plaignait du froid. Jurer l'hiver, blâmer les degrés sous zéro, condamner le pays à qui mieux-mieux, réagir plutôt que d'agir... l'hiver est-il dur à ce point?  

S’adapter à l'hiver est une chose, le reléguer au rang d'hostilité cruelle, comme une allergie, en est une autre. On confond trop souvent l'objet de nos plaintes et notre adaptabilité lacunaire. Et puis, le froid de décembre ne serait pas aussi terrible s'il nous permettait d'échapper aux réminiscences involontaires de la chaleur de juillet . 

L’hiver dévaste ceux que lèse l’imagination.


Mon pays ce n'est pas un pays, mon pays c'est ma langue. 

Aucun commentaire: